dimanche 9 décembre 2012

Sans Elle

Georgia O'Keeffe - Le Pavot Rouge -

" Ne reste pas à pleurer devant ma tombe,
Je n'y suis pas, je ne suis pas mort,
Je suis un millier de vents qui soufflent,
Je suis le scintillement du diamant sur la neige,
Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr,
Je suis la fine pluie d'automne,
...
Je suis la douce étoile qui brille dans la nuit,
Ne reste pas à te lamenter devant ma tombe;
Je n'y suis pas, je ne suis pas mort."


Poème anonyme    

          à Mona Di Orio
       19 juillet 1969 - 09 décembre 2011

dimanche 25 novembre 2012

Comme des Garçons Eau de parfum




Vous prendrez bien une gifle? Avec ou sans élan?

Il y’a des parfums qui vous enivrent, des parfums qui vous rebutent et d’autres qui vous "uppercutent".
CdG 1 est l’un de ceux-là : un électrochoc olfactif. Une audace inouïe doublée d’une brute aiguisée qui vous bouscule et vous irradie de ses éclaboussures épicées tout droit sorties de la pharmacopée chinoise.

Lancé en 1994 dans cette période de transparence, de mixité et d'odeur du grand large, Comme Des Garçons se démarque avec une première fragrance à son nom (un néo-chypre enflammé d'épices) et fidèle à son image décalée et avant-gardiste.
Le départ est, à mon sens, une bouffée verte un peu mouillée comme une vapeur de légume cru (le galbanum turbulent). Je ne parle pas de court bouillon mais l’idée de voir tremper des aromates et des épices dans le même bain m’a effleuré l’esprit (et le nez). C’est une image, bien entendu.

Aussi, l’ouverture évoque le croquant d’un bois végétal sur lequel on aurait planté des épices (coriandre, angélique) et aromates (eucalyptus, laurier). On imagine aussi ces oranges qu’on pique de clous de girofle pour décorer et parfumer la maison. On quitte la Chine pour rejoindre l'Inde. La vibration continue avec la brûlure des épices (feuilles de cannelle, cumin, muscade, piment et poivre) et une bouffée métallique de géranium. Cette nouvelle saveur amère crée le liant entre les épices et les corps boisés de la pyramide. Il n’y a pas de place pour les confiseries dans ce parfum; pas de praline ou de caramel pour rendre le parfum plus "doudouesque" mais juste quelques baumes résineux. 
Ce parfum prouve que le trait d'union entre chaud et glacé est dorénavant possible. 
CDG 1 est en quelque sorte la retransposition du légendaire Baume du Tigre en parfum(cette petite pommade miracle que l'on applique sur les tensions ou les tempes et dont les effluves mentholés-camphrés et épicés feraient même pleurer les statues).
Ou, dans un autre registre, prenez le timide œillet de l’Air du Temps et placez-le dans la sono d’un groupe heavy métal genre Iron Maiden un soir de transe.
Tentez donc l’expérience.
C’est une épreuve qui ne vous laissera pas de glace et qui éveillera à coup sûr tous vos chakras.

lundi 19 novembre 2012

007 - le parfum James Bond



Le point commun entre James Bond, Lova Moor et Joan Collins?
L'amour du risque?
Non. 
Le parfum. Cette divinité qui nous réunit tous ici bas.

A l’heure où l'Europe entière est assaillie par l’énorme campagne pub pour la sortie du nouveau film, le monde de la parfumerie est lui aussi en transe devant l’arrivée d’un nouveau héros dans son paysage.
Il aura donc fallu attendre 2012 et la célébration de ses 50 ans pour que l'espion le plus célèbre ait un nouveau gadget de séduction: une eau de toilette.
Le suspens était insoutenable, endurons-le allègrement.
La fiction a rejoint la réalité.
Pourquoi pas, après tout ? Terminator et Hello Kittie ont leur parfum aussi.

Que dire du parfum ?

Prenez un top vert de pomme fruitée et aromatique des Boss ou Hugo (même topo), mélangez au shaker, pas à la cuillère, la fougère verte d’Eternity et Egoïste Platinum sur un corps boisé de cèdre-patchouli-mousse de synthèse (inoffensive) et vous obtiendrez une vague idée de la puissance de la création.

Sorry James but I don’t feel the gun.

mercredi 7 novembre 2012

Carnage en 2013, la mort du parfum?


Dans un article paru sur le site « les échos » du 5 Novembre 12 « Les fabricants de parfums sont inquiets d'une possible refonte de la législation européenne ».
La Commission européenne sur la cosmétique envisage de prendre de nouvelles directives en 2013 visant à ré-évaluer plusieurs substances potentiellement allergènes. La commission estime que certaines matières peuvent représenter un danger pour la santé des consommateurs. 
Il est question alors de limiter à nouveau, voire d’interdire, plusieurs molécules naturelles ou synthétiques présentes dans les parfums (les classiques comme les plus récents seront directement ciblés). 
26 d'entre elles sont déjà listées sur les emballages des cosmétiques (linalol, coumarine, benzyle salicylate, eugenol, citral...)
Ex: enlever les essences de citrus de l’Eau d’Hadrien et vous obtiendrez un lamentable sirop.
Il en va de la sécurité des utilisateurs.   
Soit. 
Quid du libre choix? 
On n’oblige personne à porter un parfum. Chacun est libre d'entrer dans une parfumerie et d’acheter un N°5 ou un Angel, ou pas.
(Idem si on veut se griller une cartouche de Gitanes).
Alors, pourquoi interdire un petit plaisir sous prétexte que 1 à 3% de la population européenne fait une allergie à un de ses composants?
Ironie: faire une allergie au jasmin du Chanel 5 il y’a pire comme tragédie, pas vrai?
(Mon petit conseil: porter les parfums sur les vêtements et tout le monde sera content).
Aussi, doit-on interdire les cacahuètes sachant qu’au moins 10% des gens y  sont allergiques?
Et les pots d’échappement qui provoquent asthmes et troubles respiratoires? - les poils de chat, les fraises… La liste est longue.
Se tromperait-on donc de cible ?
C’est une lourde menace qui plane sur l’industrie et qui risque de modifier à jamais notre patrimoine parfumé. 
Le parfum c'est notre culture!
Nos parfums ont trop souffert des reformulations; on a déjà botoxé Shalimar, poussé Femme de Rochas dans les orties et anorexié Mitsouko...
On ne les reconnait plus.
Et le plus hallucinant c’est que personne ne fait rien ?
Les puissants comme LVMH, Chanel, L’Oréal, etc, et les industriels-maisons de parfumerie ont le pouvoir de dire STOP.
What's next ?
Lâchement courber l’échine et subir ou réagir et protester flacon au poing?

mercredi 24 octobre 2012

Les 2 ans du blog


photo DR.
THE EMPTY BOTTLE
fête ses 2 ans aujourd’hui !

Merci à tous les curieux, les passionnés, les lecteurs assidus, les passants !

Merci à tous ceux qui ont laissé des commentaires, des emails et partager vos opinions et points de vue.
 
Et bonjour à tous les lecteurs des 4 coins du monde (Dimi en Australie, Fafou à Seattle, Georgie à Londres, Laura à Milan, Elias à Madrid, Stef, Alex et Christian à Hambourg…, le "made in France" Loulou Blue et tous les autres :)

Du plaisir, des belles ondes parfumées et du fun!
Cheers!
 

Le blog "The Empty Bottle" doit son nom à une chanson du groupe Archive.

dimanche 14 octobre 2012

L'heure Défendue de Cartier


Photo Cartier
Il y a parfois des surprises qu’on n’attend plus.
Elles se révèlent être exquises quand elles nous font sourire et nous apporte une petite touche de plaisir, au creux du cou ou du poignet.

Devant tant de pralinerie ambiante, de coulis fruits rouges, de sorbets exotiques,  de caramels et de vanilles sirupeux trône l’inattendu : théobroma cacao.
L'heure défendue présente un cacao majestueux dans toute sa nudité et sans artifice. Il ne s’encombre pas de sucre, de vanilline ou de lécithine de soja.
Il est taillé dans la masse noire.
Le départ du parfum est riche en sucs liquoreux, comme une cosse entière de cacao qui aurait baigné dans un fût d’armagnac hors d’âge et qui en serait ressortie imbibée mais incroyablement glorifiée. Un soupçon de pruneaux confits et une pointe violette entourent des notes de foin et de tabac froissé. Un nuage de poudre de cacao extra dry et une mousse d’arbre cristallisée amplifie le caractère sec du départ jusqu’à les prolonger dans les derniers soupirs du parfum.
L’insolite c’est la verdeur qui apparaît dès le top et qui se glisse ensuite dans tout le reste de la compo, apportant ainsi vibrations à la fragrance, comme si la parfumeur* avait voulu contrebalancer l’amertume du cacao par un accord vert-ozonique (la note lierre de Roadster?).

Une limite néanmoins : porter un parfum au cacao ?
Oui et non.

L’heure Défendue n’est pas seulement une EDP au cacao, au même titre que Angel est à la praline et à la barbe à papa. L’heure Défendue est une diversion contournant les caractères habituellement sucrés et épais du chocolat et en extrait une fève brute et la dépose sur une marqueterie d’essences précieuses (cashmeran, vétiver et patchouli, cèdre fumé et notes épicées).
Rares sont les parfums aussi secs.
Un patchouli noir sans fard, dépucelé de ses habituels relents moisis et poussiéreux. C’est précisément ce cœur purifié de patchouli qui épouse les accords poudreux du cacao (résinoïde, absolu Co² ?).

Je retournerai (dès que possible) sur le corner Cartier des Galeries Lafayette pour retrouver Josiane qui vous parle des parfums de la marque avec un amour communicatif. Elle aime partager, elle aime les parfums et ça fait plaisir.

Quelques petits bijoux de la gamme: 

- Une violette irisée-boisé et salée, impeccablement sobre pour L’heure Promise.
- Un thé noir cuirassé et fumé chevauchant dans la crinière de Bucéphale pour L’heure Fougueuse (celui-là est bluffant de réalisme!!!). 

La nouvelle heure, l’heure Virtueuse est attendue pour novembre.
A suivre...

*Le parfumeur maison est une parfumeuse: Mathilde Laurent.

mardi 9 octobre 2012

The dreamer Versace




Versace est une marque qui a su laissé son empreinte dans la couture, un peu moins en parfumerie.

Des parfums Versace il y en a en pagaille. Il en sort un tous les 6 mois, on ne les compte plus, on ne les différencie plus si bien qu’on baisse les bras en essayant de les découvrir.

Celui qui a croisé mon nez ce matin est né en 1996. 
Jai surement du le sentir à l’époque et je ne m en souvenais plus jusqu’à ce que je le retrouve dans un rayon de duty free dans le registre des marques italiennes un peu délaissées (Smalto, Moschino…)

S’il est toujours en vente c’est qu’il doit avoir sa petite clientèle. On l’imagine latine, macho et parlant avec les mains. 
De ce même cliché est né ce parfum homme à odeur dhomme. Il se place dans la famille des orientaux-fougères mais n’a rien à voir avec Habit Rouge ou le Mâle.
Son ouverture est un mix de dihydromyrcenol et de sauge sclarée. Les tonalités de cette dernière sont camphrées, douces, comme une infusion lavandée et aromatique. Elles annoncent ensuite des nuances poudrées de tonka (plutôt coumarine) et dhéliotrope sur un final en foin tabacé plutôt délectable.  
Le flot de muscs soutient l’accord de tête en pied et offre un effet floral propret, diffus et aéré en même temps. 

The Dreamer, n’a rien d’un One Million; il a forcément une autre classe et exprime tellement mieux cette idée de sexytude (à l’Italienne) que je le recommande à tous ceux qui veulent séduire en Piaggio et pas en Hummer.

dimanche 7 octobre 2012

Tom Ford Noir

Photo Tom Ford

Noir de Noir, Japon Noir, Black Violet, Black Orchid, Jardin Noir, Coco Noir, Dahlia Noir, La Petite Robe Noire, Drakar Noir…

Le noir c’est hype, c’est mystérieux. Lobscurité, linconnu, le néant...l'appel des ténèbres.

Mais, trop de noir, ça devient pesant et stérile en même temps. On vous crache un "blablabla Noir" à tout va, faute d’une once dimagination.

Too much Noir!

Un message ? L’antithèse de La Vie est Belle ?

Bref.

Tom Ford nous livre une nouvelle facette du spectre avec un nouveau masculin: Noir

Louverture du parfum est très "matière" avec un beau cortège d’huiles essentielles (genre aromathérapie). On aperçoit en top la violette muscadée de Fahrenheit
C’est vert et épicé de baie rose, genièvre, angélique, et bergamote et un flot impressionnant de géranium qu’on attribue généralement aux accords fougères, or là il ne s’agit pas à proprement parlé d’un parfum fougère mais plutôt d’un ambré aromatique.

Contrairement au speech marketing le parfum ne me paraît pas poudré mais plutôt frais, aromatique et vert. On aurait pu sattendre alors au poudré de Jaïpur Homme ou de Sartorial.

C’est ensuite l’évolution sur peau qui est intéressante (essayez donc plutôt sur la peau que sur touche).
Le santal enveloppe un patchouly assez sage avant le final en vanille et tonka sensuelles. 
Pour moi, il se place entre le très commercial Euphoria Men Intense, le géranium de Voyage Parfum et le fond ambré ultra musqué de Prada Amber Intense pour Homme.
J'y perçois également un effet tabac-mine de crayon dHabit Rouge.
Et vous?

Je lui aurais bien aimé un sillage légèrement plus encrassé, plus animalisé aussi, comme souillé d’une civette décadente que Tom aurait gardé secrètement cachée dans ses fantasmes libertins. Cette même civette qui emboue allègrement un buisson de lavande dans Jicky.

Seul hic au tableau: le packaging nest pas vraiment qualitatif pour la prestation proposée. Le capuchon en plastique fait toc et même le flacon  n'a rien à envier aux parfums middle gamme comme ceux de Mexx ou encore certains Benetton.
Le cheap c'est chic?
Voyons Tom, le luxe ce n’est pas toujours l’égocentrisme, on sait bien que l’important c’est l’ivresse du parfum, mais quand même. 

Parions sur une version Noir Extrême ?

En parallèle et sur les corners de sa marque le créateur lance une nouvelle série "Jardin Noir" avec 3 soliflores (Lys, Jacinthe et Narcisse) et un Café Rose dont la note boisée Oud est très intéressante. (J'y reviendrai).

lundi 1 octobre 2012

Fame Lady Gaga

Première publication: 15 sept.

Qui ?
Prenez une gamine new-yorkaise hyper active élevée dans les frous-frous érotisés de Madonna, au son de Queen et à toutes les contradictions de l’Amérique moderne et puritaine. Elle devient LA nouvelle madonne de la pop et se retrouve à la Une de tous les média planétaires.
Comment ?
Ajoutez ensuite une pointe de controverse (du sang de la star et du sperme comme ingrédients - selon les rumeurs sur le brief), une campagne pub sulfureuse et dérangeante et vous obtiendrez le lancement de parfum people le plus attendu de l’année.


A coup sûr Mamie-donna va faire la gueule.

La question: en quoi la nouvelle diva déjantée peut-elle apporter sa contribution à la parfumerie alternative ?
Encore un sirop de starlette ou une géniale révélation?
Quoi ?
Faut-il faire un parfum bankable ou alors oser des accords enfin créatifs dans la parfumerie de masse, secouer l’arbre magique au fruitchouy et piétiner les sorbets cassis-melon-pêche et lancer quelque chose de transgressif?
Que dalle.

Tout ça pour ça !?

Un floral-jasmin légèrement aqueux sur une note de pêche exotique et un flot de muscs blancs lessiviels avec en départ un accord « biscuit » qui nous a donné des hauts le cœur dans le Fantasy de Britney Spears.
Et la décadance et l’interdit dans tout ça?
Evanouis.
La note abricot, le safran et la belladone (de la pyramide): rien d’autre que du blabla marketing.
Quand on dit "qu’importe le flacon…" là c’est précisément l’inverse : le flacon (très Mugler, très alien) et (principalement!!!) son parfum teinté de noir sont apparemment les seuls vrais attraits de cette nouveauté. Et pourtant.
Ce jus noir a la couleur de l’ennui.

Nota:
A l'heure ou je re-publie ce post le parfum de Lady Gaga a dépassé la barre des 28 millions de flacons vendus. 
Ce qui est un record absolu (en seulement 3 semaines d'exploitation).  
Du jamais vu !!!
Le groupe Coty (qui détient la licence - la poule aux oeufs d'or) envisage un chiffre d'affaire d'un milliard de dollars d'ici 6 mois
Imaginez les tonnes de parfum qui sortent chaque jour de l'usine...pour enivrer des foules de gagas.

Résultat: Lady Gaga est dorénavant une marque extrêmement bankable. 
Bientôt une entrée en bourse?