dimanche 7 octobre 2012

Tom Ford Noir

Photo Tom Ford

Noir de Noir, Japon Noir, Black Violet, Black Orchid, Jardin Noir, Coco Noir, Dahlia Noir, La Petite Robe Noire, Drakar Noir…

Le noir c’est hype, c’est mystérieux. Lobscurité, linconnu, le néant...l'appel des ténèbres.

Mais, trop de noir, ça devient pesant et stérile en même temps. On vous crache un "blablabla Noir" à tout va, faute d’une once dimagination.

Too much Noir!

Un message ? L’antithèse de La Vie est Belle ?

Bref.

Tom Ford nous livre une nouvelle facette du spectre avec un nouveau masculin: Noir

Louverture du parfum est très "matière" avec un beau cortège d’huiles essentielles (genre aromathérapie). On aperçoit en top la violette muscadée de Fahrenheit
C’est vert et épicé de baie rose, genièvre, angélique, et bergamote et un flot impressionnant de géranium qu’on attribue généralement aux accords fougères, or là il ne s’agit pas à proprement parlé d’un parfum fougère mais plutôt d’un ambré aromatique.

Contrairement au speech marketing le parfum ne me paraît pas poudré mais plutôt frais, aromatique et vert. On aurait pu sattendre alors au poudré de Jaïpur Homme ou de Sartorial.

C’est ensuite l’évolution sur peau qui est intéressante (essayez donc plutôt sur la peau que sur touche).
Le santal enveloppe un patchouly assez sage avant le final en vanille et tonka sensuelles. 
Pour moi, il se place entre le très commercial Euphoria Men Intense, le géranium de Voyage Parfum et le fond ambré ultra musqué de Prada Amber Intense pour Homme.
J'y perçois également un effet tabac-mine de crayon dHabit Rouge.
Et vous?

Je lui aurais bien aimé un sillage légèrement plus encrassé, plus animalisé aussi, comme souillé d’une civette décadente que Tom aurait gardé secrètement cachée dans ses fantasmes libertins. Cette même civette qui emboue allègrement un buisson de lavande dans Jicky.

Seul hic au tableau: le packaging nest pas vraiment qualitatif pour la prestation proposée. Le capuchon en plastique fait toc et même le flacon  n'a rien à envier aux parfums middle gamme comme ceux de Mexx ou encore certains Benetton.
Le cheap c'est chic?
Voyons Tom, le luxe ce n’est pas toujours l’égocentrisme, on sait bien que l’important c’est l’ivresse du parfum, mais quand même. 

Parions sur une version Noir Extrême ?

En parallèle et sur les corners de sa marque le créateur lance une nouvelle série "Jardin Noir" avec 3 soliflores (Lys, Jacinthe et Narcisse) et un Café Rose dont la note boisée Oud est très intéressante. (J'y reviendrai).

2 commentaires:

  1. Hello,

    J'aime beaucoup ce parfum, je l'ai en échantillon de quoi le découvrir tranquillement. D'accord avec vous, le flacon est un peu cheap alors que Tom Ford est un modèle de sophistication et de perfectionnisme. Le jus par contre est franchement réussi.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Dominique,

    Oui ce parfum est pas mal quand on le compare avec certains autres "gros lancements". Il est bien riche et rappelle un peu la belle parfumerie des 80´s.

    Et ils ont du prilivégier le budget sur le jus plutot que sur le flacon :)

    RépondreSupprimer