vendredi 29 juin 2012

Acqua di Gio Essenza - La preuve par 2


Avoir le choix parmi la profusion des nouveautés "Sport" ou "Eau" du moment, est un luxe irrésistible, pas vrai ?
Alors, sautons à pieds-joints dans la mare et éclaboussons-nous des effluves estivales d'Armani.
Lancé en période de vague "marine", d'esprit du grand large, Acqua di Gio apportait en 1995 une nouvelle facette aux embruns marins, histoire de clarifier le suc des huîtres.
A la différence de New West ou de Kenzo pour Homme, la version d'Armani explore une nouvelle dimension: une fraicheur d'agrumes ensoleillés et aromatiques. Toutes les belles essences hespéridées sont présentes : citron, bergamote, mandarine, limette sur une charpente cédrée et patchouly (pour résumer).
L'effet de nouveauté lui assure un succès immédiat.
Comme CkOne, il a été copié des centaines de fois mais il demeure le seul et l'unique.
Ses accords sont concoctés par le talentissimo Alberto Morillas qui utilise des molécules exclusives secrètement conçues par la société suisse Firmenich.
Armani présente aujourd’hui son petit (grand?) frère dans un flacon transparent et en concentration Eau de parfum.

Je n’ai jamais porté le premier mais je trouve intéressant de les comparer, un peu comme on sonde les moteurs de deux belles cylindrées.
En comparant les 2 parfums:
- Essenza s’ouvre sur un accord cristallin de citrus effervescents, de fruits verts et aqueux (melon) et feuilles froissées boostées par la baie rose.
Accords posés sur un cœur floral jasminé ultra limpide et frais. (Utilisation de molécules captives dont la paradisone qui, dès la tête, accompagne avec clarté et volume toutes les autres matières). Puis, la nouvelle calone, la Cascalone*, trouve elle aussi sa place parmi les autres élements.
L'évolution du parfum est un peu plus nerveuse avec des bois secs nouvelle génération.
Des ambres amples (cetalox-ambroxan dérivés synthétiques de l'ambre gris) accompagnent les bois blonds sur un fond de mousses cristallisées (subtil effet iodé des algues sèches).
La formulation est high tech.
Sur peau le parfum est vibrant.

- Acqua di Gio paraît, pour le coup, plus technique avec son ouverture un peu brutale de dihydromyrcenol (cette note de déodorant cheap) associée à LA note marine de calone qui s'écume et qui mousse un peu trop. 
Ensuite les notes aldéhydées de mandarine et celles florales abstraites de lilial confèrent un aspect celluloïd, qui lui retire toute naturalité.
La vigueur du romarin apporte un peu de froideur à l'ensemble.
Le final est un bois vert de cèdre clair et ambroxé.

En résumé, Essenza est une nouvelle approche d'Acqua di Gio comme si ce dernier avait été un brouillon sur un exercice commencé 17 ans plus tôt et qui aurait abouti à un résultat plus mature, plus aéré, plus fin et plus nuancé aussi.
Je préfère, et de loin, cette nouvelle EDP.

Je ne porterai pas ce genre de parfum mais j'admets qu'il puisse évoquer une certaine idée de vacances et de grand air.

Reste à choisir alors entre Essenza ou Armani Code Sport Athlète...
Humons, humons, l'air du temps.

* La Cascalone est une molécule de synthèse à caractère aquatique, d'eau claire de cascade et moins iodée-salée que son ainée la Calone.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire